Randonnée
Marche Aquatique
Marche Nordique
PORT LA NOUVELLE
VTT
 
 
 
 
 
 
 

DEFINITION DE LA MARCHE NORDIQUE:

 
  La marche nordique est un sport de plein air, pratiqué le plus souvent en loisir. Mais attention, la marche nordique ne se résume pas à mettre un pied devant l’autre : elle se pratique à l’aide de bâtons conçus spécialement pour ce sport.
  En marche nordique, les bâtons permettent de se projeter plus rapidement vers l’avant et sollicitent l’ensemble de vos muscles. A la différence de la randonnée, les bâtons ne sont pas posés verticalement en avant du corps mais son orientés pointes vers l’arrière, comme en ski de fond.
  Grâce aux bâtons, le déplacement est rapide et l’attitude du marcheur nordique est athlétique.
 

A QUI S'ADRESSE LA MARCHE NORDIQUE ?

 
  Sport d’endurance, la marche nordique est un excellent choix pour se remettre en forme et la garder. Elle s’adresse aux femmes comme aux hommes, aux sportifs comme aux sédentaires qui souhaitent prendre leur santé en main et se mettre au sport.
  Quelque soit votre âge, votre condition physique et votre état de santé, il existe une formule adaptée. Il appartient à chacun d’aborder la marche nordique comme il l’entend, en fonction de ses objectifs et de ses capacités physiques.
  Il est possible de se rapprocher d’un club, qui propose plusieurs types de séances de marche nordique, ou de pratiquer la marche nordique seul. L’important est d’être correctement équipé et de maîtriser les fondamentaux de la marche nordique. 
 

L’origine

 
  Dans les années 70, les skieurs de ski de fond de Finlande s'entraînaient en été à marcher avec leurs bâtons afin d’entretenir leur condition physique. Ils essayaient alors de simuler la "glisse" en marchant et en poussant sur leurs bâtons de ski. Leur corps est ainsi propulsé vers l’avant.
  C'est en 1997 que la marche nordique, on dit aussi nordicwalking, a été popularisée grâce à la mise en vente par une société finlandaise de bâtons spéciaux. Ces nouveaux bâtons sont monobrins, faits d'un mélange plus ou moins important de fibres de verre et de carbone, ce qui permet d'absorber les secousses. Ils sont très robustes, très fiables et d'un poids minimal. Pour pouvoir pousser avec le bras très en arrière en lâchant la poignée du bâton, la dragonne habituelle a été remplacée par un gantelet plus confortable.
  En l'an 2000, on comptait plus de "marcheurs" que de joggers en Finlande. En 2002, on y comptait plus d´un million de marcheurs pour une population de 5 millions d'habitants ! Petit à petit, cette activité s’est propagée aux autres pays notamment en Allemagne et aujourd’hui en France.
  De plus en plus de clubs de randonnée ont intégré la marche nordique dans leur activité. C’est le cas à "La nouvelle Rando", avec la même cotisation, l’adhérent peut pratiquer soit la randonnée pédestre, soit la marche nordique, soit les deux à la fois.
 

Le principe:

 
  Plus dynamique que la randonnée, la marche nordique a pour principe d’accentuer le mouvement de balancier naturel des bras à l’aide de deux bâtons. On marche en “pas alterné”.
  La dépense d’énergie est accrue et le plaisir de la pratique arrive dès les premières foulées car la technique est simple.
  En marche normale, ce sont les jambes qui nous font avancer en mettant un pied devant l’autre. Si l’on y ajoute des bâtons dits de randonnée, ses derniers permettent de conserver l’équilibre mais pas de se propulser suffisamment en avant.
  En marche nordique, le principe est tout à fait différent. C’est la poussée des bras vers l’arrière avec l’aide des bâtons qui propulse le corps en avant, les jambes ne servant qu’à conserver l’équilibre pour ne pas chuter en avant. Pour cela, le pas de marche nordique doit être plus grand que celui de la marche traditionnelle, c’est ce qui permet d'avancer plus vite pour une fréquence d’enjambées équivalente. 
 

Les séances:

 
  Chaque séance se décompose obligatoirement en :
  • Une phase d’échauffement musculaire et articulaire d’environ 10 à 15 minutes
  • Une marche en pas alterné d’une durée plus ou moins longue de 1H à 1H30, voire plus pour les plus sportifs. Cette phase comprend également des exercices de renforcement musculaire.
  • Une phase d’étirements et de récupération.